l’actualité verte à Marseille

Le ReNouveau Paysan

•••

Repenser les fermes en logements sociaux et paysans ! L’Association ReNouveau Paysan veut réhabiliter les fermes pour créer des logements sociaux et paysans grâce à l’intervention de bailleurs sociaux dans le monde rural : la bonne idée !! Le but est de réhabiliter des fermes en accueillant des paysans mais aussi d’autres familles en manque de logement comme de travail… Après un premier projet très convaincant lancé dans le Béarn avec la Ferme Mouliaa, l’association cherche à renouveler cette expérience ailleurs, dans le pays basque notamment. L’avantage en plus c’est que cela permettrait à de « nouveaux paysans » qui n’ont pas accès au foncier et ne sont pas issus du monde agricole de reprendre des fermes qui disparaissent les unes après les autres. En même temps cela peut créer du lien social, du commun et même du partage alimentaire et humain avec des paysans en place qui n’ont plus les moyens d’améliorer leurs fermes en décrépitude et abandonnent souvent leurs lieux agricoles à des projets d’habitation classique ou des résidences secondaires… Un retour aux sources, une évidence sociale et écologique, une association à suivre et à soutenir 🙂

www.renouveau-paysan.org

Time for the Planet

•••

Pisser sous la douche ne va pas suffire !! Time for the Planet est la première société à but non lucratif conçue pour lutter contre le dérèglement climatique au niveau mondial. Le projet a été créé à Lyon par six entrepreneurs à l’origine d’une quinzaine de start-up : Coline Debayle (Artips), Mehdi Coly (Automate.me), Nicolas Sabatier (Houblon du Moulin), Laurent Morel (Eurêka), Arthur Auboeuf (BrainBox) et Denis Galha Garcia (Vert de Mousse). Le but est de rassembler de l’argent pour créer et financer des entreprises qui luttent à l’échelle mondiale contre le réchauffement du climat. Pour ce faire, Time for the Planet organise un crowdfunding mondial et géant et a déjà levé plus de deux millions d’euros pour faire naître une centaine d’entreprises mondiales portant des innovations majeures et permettre une transition écologique internationale. L’équipe a identifié vingt problèmes majeurs à résoudre pour stopper les émissions de gaz à effet de serre comme régénérer les terres agricoles, construire des bâtiments passifs à énergie positive ou capturer les GES émis par les usines… vingt problèmes qui attendent leurs solutions auprès des entrepreneurs. Un fonds d’investissement citoyen qui parie sur l’entreprenariat car ce sont probablement les entreprises innovantes qui changeront le monde… Pour cela, ils visent 1 milliard d’euros levé d’ici à 2025-2030. « Nous sommes la dernière génération à pouvoir encore agir, il y a urgence », confie Coline Debayle, la cofondatrice. Il s’agit de sensibiliser les citoyens, tous les citoyens : on peut même juste donner un euro si on veut 😉

www.time-planet.com 

Le nouveau maire de New York est vegan

•••

Le démocrate de 61ans, Eric Adams, a été élu maire de New York récemment avec 70 % des suffrages et succède ainsi à Bill de Blasio. Deuxième maire afro-américain de la ville (après David Dinkins), il s’est notamment démarqué par son parcours atypique : venant d’une famille très pauvre du Brooklyn, il a connu la délinquance avant d’intégrer la police new-yorkaise pendant 22 ans et d’y fonder un syndicat antiraciste. Mais le nouveau boss de New-York est aussi vegan, et ça c’est une première !! Eric Adams est végétalien depuis 2016 et soutient les questions de bien-être animal. En tant que Président du « Borough de Brooklyn », Eric Adams a aidé ses électeurs et ses compatriotes new-yorkais à prendre le contrôle de leur santé grâce à plusieurs initiatives, notamment en dirigeant un programme de médecine à base de plantes au sein d’un des plus grands hôpitaux de la ville. En mai dernier, le nouveau maire de New York a également autorisé une subvention de 10 000 $ pour soutenir l’éducation nutritionnelle à base de plantes au Downstate College of Medicine de l’Université d’État de New York (SUNY). Les fonds ont aidé à établir la Food as Medicine Initiative, un programme supplémentaire au programme de nutrition existant, qui enseigne aux futurs professionnels de la santé le pouvoir de guérison des aliments à base de plantes. Eric Adams n’est pas seulement politicien mais également un auteur publié. Il a récemment écrit Healthy at Last, un livre dans lequel il détaille sa transformation vegan et partage plus de 50 recettes végétaliennes. Il y parle aussi de la question des maladies chroniques liées à l’alimentation et de comment elles affectent les communautés « racisées ». Pour élargir son message au-delà de New York, Adams a également participé à plusieurs documentaires qui font la promotion du mode de vie vegan. Il a par exemple participé au prochain film They are trying to kill us, qui étudie les liens entre alimentation, pauvreté et racisme systémique. Eric on t’aime déjà 😉

La sobriété numérique c'est possible

•••

On se demande si ce n’est pas un oxymore… c’est vrai que quand on pense sobriété on pense nature, permaculture, slow life, low tech… plutôt qu’ordinateurs !! Le numérique représente en France 2 % de l’émission des gaz à effet de serre et consomme 10 à 15 % de l’électricité mondiale. Le secteur aérien par exemple pour comparaison c’est 5 %. Alors nous pouvons arrêter de prendre l’avion mais il semble difficile d’éteindre définitivement ordinateurs et autres outils numériques. Sans être extrémiste, nous pouvons tout de même pratiquer la sobriété numérique en étant informé et conscient de nos gestes quotidiens. La première chose à faire c’est essayer de réparer nos appareils plutôt que de les changer car la plus grande dépense d’énergie a lieu au moment de la fabrication de nos ordinateurs, smartphones ou tablettes. Ensuite nous pouvons apprendre à utiliser les outils tout en économisant l’énergie : ne pas ouvrir des vidéos dont on n’a aucune utilité, envoyer des photos en basse définition quand on n’a pas besoin de haute résolution, vider systématiquement ses boîtes mails et les corbeilles, trier, jeter nos contenus qui ne servent plus à rien, éteindre nos appareils le plus souvent possible, utiliser la wifi dès que possible qui consomme 23 fois moins d’électricité que la 4G, choisir des opérateurs moins polluants… et quitter souvent nos écrans !!! C’est pas comme ça qu’on changera le monde mais rester connecté plus intelligemment c’est donc possible 

Pour tout savoir sur la sobriété numérique, à lire « Sobriété numérique, les clés pour agir » de Frédéric Bordage aux éditions Buchet Chastel, avec une préface d’Isabelle Autissier.

L'Affaire du siècle : l'Etat est condamné

•••

C’est une victoire historique pour le climat ! Le jugement final de l’Affaire du siècle vient de tomber ce jeudi 14 octobre : la France est condamnée à réparer les conséquences de son inaction climatique. Cette décision fait suite à une importante mobilisation citoyenne et associative via notamment une pétition en ligne. A l’origine de cette pétition quatre ONG : Notre affaire à tous, Greenpeace, Oxfam et la Fondation Nicolas Hulot qui avaient déposé un recours devant la Tribunal administratif de Paris pour « carence fautive » de l’Etat… De nombreux acteurs et youtubeurs ont pris part au mouvement en relayant le message et la cause a très rapidement pris de l’ampleur puisqu’en 36 heures le million de signatures était déjà dépassé, du jamais vu ! Et encore plus d’un million de personnes ont rejoint ensuite au mouvement. Après plus de deux ans d’instruction, le juge a reconnu que l’Etat français a commis une faute : c’est à ce tire une décision révolutionnaire puisqu’elle reconnaît pour la première fois la responsabilité de l’Etat et son inaction illégale est considérée comme la cause d’un préjudice écologique. Quant au gouvernement il a indiqué via le Ministère de la Transition écologique qu’il prenait acte du jugement et ne comptait pas faire appel. Cela signifie qu’entre 2015 et 2018 la France a émis illégalement 15 millions de tonnes de CO2 en trop et que d’ici le 31 décembre 2022 l’Etat français doit parvenir à infléchir d’autant sa trajectoire d’émission de gaz à effet de serre en prenant les mesures de son choix. Aux yeux des autorités les lois votées dernièrement vont permettre de remplir ces objectifs… à suivre donc 😉

Les fruits et légumes emballés c'est terminé

•••

Ça fait du bien les bonnes nouvelles… d’autant qu’elles sont rares ! Dans le cadre de l’application de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, dite loi AGEC, à partir du 1er janvier 2022 il ne sera plus possible d’emballer et de vendre des fruits et légumes sous emballage plastique. La lutte contre la pollution plastique continue : dans les rayons des supermarchés fini les pommes sous cellophane ou les courgettes en barquettes. Actuellement bien que ce soit une folie totale, 37 % des fruits et légumes sont vendus emballés, dont la moitié dans du plastique. Quelle horreur ! En tout une trentaine de fruits et légumes seront concernés par l’interdiction d’emballage, la plupart donc, mais un délai est accordé pour certains fruits et légumes comme les choux de Bruxelles ou les pêches (jusqu’au 30 juin 2023) et pour les fruits très fragiles comme les framboises (jusqu’au 30 juin 2026) afin d’avoir le temps de trouver des solutions alternatives. On espère qu’ils avaient déjà commencé à y réfléchir…Et les distributeurs contrevenants risquent jusqu’à 15 000 euros d’amende ! On avance… doucement mais on avance 😉

Deux collèges construits en paille

•••

Adieu le béton ! Deux nouveaux collèges ont été construits à partir de matériaux bio-sourcés et notamment de paille dans le Loiret, l’un à Pithiviers, l’autre à Dadonville. Marc Gaudet, le Président du Conseil départemental du Loiret, a eu cette idée en visitant il y a quelques années la maison Feuillette construite à Montargis par l’ingénieur Emile Montargis en 1920, la plus ancienne construction individuelle en paille d’Europe. Pour ces deux collèges la majorité des matériaux ont été produits localement, avec des ballots de paille mais aussi du chanvre et du lin, tout venant de production agricole régionale. Même si le chantier a coûté cher (42 millions d’euros !), beaucoup d’avantages économiques sont attendus comme des gains importants notamment sur le chauffage et rapidement. De plus le développement de cette filière pourrait bien offrir de nouveaux débouchés économiques aux agriculteurs locaux. Enfin une dimension pédagogique n’est pas négligeable car dans ces établissements il est prévu que les enseignants se servent de cette nouvelle construction pour sensibiliser les élèves aux enjeux climatiques. Dans le projet tout a été prévu en mode économie d’énergie : l’eau de pluie est récupérée pour les usages communs et 1000 mètres carrés de panneaux photovoltaïques ont été posés sur les toits, ce qui permettra de servir toute la consommation d’électricité des collèges, alors que le surplus sera revendu. Espérons que le développement de la filière fera baisser les prix des constructions dans l’avenir… mais c’est déjà un bel exemple de la transition écologique 🙂

Sommet digital sur le jeûne

•••

Tout, vous saurez tout sur le jeûne ! Le 1er Sommet digital du Jeûne et de la Détox a lieu du 27 septembre au 3 octobre 2021 et c’est gratuit ! Au programme : 21 conférences en ligne tenues par des médecins, des oncologues et des naturopathes ainsi que 3 ateliers en alimentation vivante. Organisé par Jean-Pascal David naturopathe et directeur de La Maison du Jeûne à Saint-Cannat – il a accompagné plus de 4000 personnes dans l’aventure du Jeûne – ce sommet qui est une première est très attendu tant du grand public que des professionnels. En effet les bienfaits du jeûne ne sont plus à prouver… laissez vos intestins au repos et c’est tout l’organisme qui en profite pour se régénérer. Aujourd’hui le jeune est très « tendance » et il suscite énormément de questions… de plus en plus de personnes souhaitent jeûner et s’informer sur le jeûne mais encore faut-il avoir les bonnes informations ! Lors du sommet plusieurs thèmes seront abordés comme les bénéfices du jeûne, la physiologie, les différents types de jeûne, le régime cétogène, la préparation et la reprise alimentaire, l’accompagnement émotionnel, le jeûne et les différentes maladies chroniques… bref tous les aspects du jeûne seront abordés. A ne pas manquer 🙂

www.lesommetdujeune.com
www.lamaisondujeune.com

Faire pousser dans le désert avec Groasis

•••

Faire pousser des arbres quand ça veut pas c’est possible ? Oui dorénavant grâce à Groasis. Cette entreprise a été créée par le néerlandais Pieter Hoff décédé aujourd’hui mais reprise par son fils heureusement ! Après avoir travaillé pendant des années sur l’invention d’une solution pour planter des arbres et des cultures partout, y compris là où nous manquons cruellement d’eau… Deux solutions ont été mises au point, l’une pour les arbres, l’autre pour les cultures (Waterboxx et Growboxx). Dans les deux cas les jeunes pousses sont placées au centre d’un incubateur de la taille d’un seau qui est rempli d’une dizaine de litres d’eau. Un couvercle recouvre le tout pour ne laisser dépasser que la plante d’un côté et les racines de l’autre. Les cocons sont conçus pour apporter pendant un an à l’arbuste l’eau nécessaire pour que les racines atteignent trois mètres de profondeur et puissent alors puiser l’eau qu’elles vont y trouver. En plus du premier apport d’eau lors de l’installation, le cocon récolte l’eau de pluie ou celle de la condensation et l’empêche de s’évaporer. Egalement les cocons libèrent des minéraux pour favoriser la croissance des cultures et sont biodégradables au bout d’un an. L’installation du processus est beaucoup moins chère que l’irrigation au goutte-à-goutte et permet une large économie d’eau. Le principe a été testé et confirmé en zone aride en Espagne et ça marche !! Alors y’a plus qu’à… 😉

groasis.com/fr

Voyager en voilier avec Sailcoop

•••

Pour tous ceux qui ne veulent plus prendre l’avion mais qui aimeraient bien continuer à voyager de temps en temps… Sailcoop a la solution !! Sailcoop est une coopérative qui a pour ambition de relancer les voyages en voilier mêlant en même temps slow life et protection de l’environnement. Imaginé par Maxime de Rostolan, Maxime Blondeau et Arthur Le Vaillant, le projet souhaite remplacer les avions et ferries hyper polluants en développant un vaste réseau de transports à la voile en France et dans le reste du monde. On est tous pris dans ce dilemme : arrêter de voyager (c’est un peu triste) ou polluer la planète (ce n’est plus possible!) et Maxime de Rostolan, le fondateur de Fermes d’Avenir et de Bluebees entre autres, connaît bien ce problème car il ne prend plus l’avion mais sa femme est brésilienne et il doit alors renoncer depuis des années à voir sa famille au Brésil. Ainsi il s’est associé à Maxime Blondeau le président du Printemps écologique et au navigateur Arthur Le Vaillant pour mettre en place ce magnifique projet de voyage en voiliers. Il s’agit aussi de rompre avec l’ancien monde de la vitesse et des voyages abusifs, du tourisme de masse qui ne respecte ni les paysages, ni leurs habitants. Le principe fonctionnera de trois façons différentes : un genre de BlaBlaCar des mers pour mettre en relation navigateurs et voyageurs (à prix réduits), des lignes régulières vers des destinations proches comme la Corse ou l’Angleterre en proposant à la location des voiliers de particuliers, enfin pour les destinations plus lointaines comme les Etats-Unis ou le Brésil, Sailcoop aimerait organiser des voyages en flottille, c’est-à-dire avec plusieurs dizaines de bateaux qui naviguent ensemble. Le projet sera bientôt officiellement présenté à Marseille alors bon vent à tous les écolos 🙂