l’actualité verte à Marseille

L'Affaire du siècle : l'Etat est condamné

•••

C’est une victoire historique pour le climat ! Le jugement final de l’Affaire du siècle vient de tomber ce jeudi 14 octobre : la France est condamnée à réparer les conséquences de son inaction climatique. Cette décision fait suite à une importante mobilisation citoyenne et associative via notamment une pétition en ligne. A l’origine de cette pétition quatre ONG : Notre affaire à tous, Greenpeace, Oxfam et la Fondation Nicolas Hulot qui avaient déposé un recours devant la Tribunal administratif de Paris pour « carence fautive » de l’Etat… De nombreux acteurs et youtubeurs ont pris part au mouvement en relayant le message et la cause a très rapidement pris de l’ampleur puisqu’en 36 heures le million de signatures était déjà dépassé, du jamais vu ! Et encore plus d’un million de personnes ont rejoint ensuite au mouvement. Après plus de deux ans d’instruction, le juge a reconnu que l’Etat français a commis une faute : c’est à ce tire une décision révolutionnaire puisqu’elle reconnaît pour la première fois la responsabilité de l’Etat et son inaction illégale est considérée comme la cause d’un préjudice écologique. Quant au gouvernement il a indiqué via le Ministère de la Transition écologique qu’il prenait acte du jugement et ne comptait pas faire appel. Cela signifie qu’entre 2015 et 2018 la France a émis illégalement 15 millions de tonnes de CO2 en trop et que d’ici le 31 décembre 2022 l’Etat français doit parvenir à infléchir d’autant sa trajectoire d’émission de gaz à effet de serre en prenant les mesures de son choix. Aux yeux des autorités les lois votées dernièrement vont permettre de remplir ces objectifs… à suivre donc 😉

Les fruits et légumes emballés c'est terminé

•••

Ça fait du bien les bonnes nouvelles… d’autant qu’elles sont rares ! Dans le cadre de l’application de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, dite loi AGEC, à partir du 1er janvier 2022 il ne sera plus possible d’emballer et de vendre des fruits et légumes sous emballage plastique. La lutte contre la pollution plastique continue : dans les rayons des supermarchés fini les pommes sous cellophane ou les courgettes en barquettes. Actuellement bien que ce soit une folie totale, 37 % des fruits et légumes sont vendus emballés, dont la moitié dans du plastique. Quelle horreur ! En tout une trentaine de fruits et légumes seront concernés par l’interdiction d’emballage, la plupart donc, mais un délai est accordé pour certains fruits et légumes comme les choux de Bruxelles ou les pêches (jusqu’au 30 juin 2023) et pour les fruits très fragiles comme les framboises (jusqu’au 30 juin 2026) afin d’avoir le temps de trouver des solutions alternatives. On espère qu’ils avaient déjà commencé à y réfléchir…Et les distributeurs contrevenants risquent jusqu’à 15 000 euros d’amende ! On avance… doucement mais on avance 😉

Deux collèges construits en paille

•••

Adieu le béton ! Deux nouveaux collèges ont été construits à partir de matériaux bio-sourcés et notamment de paille dans le Loiret, l’un à Pithiviers, l’autre à Dadonville. Marc Gaudet, le Président du Conseil départemental du Loiret, a eu cette idée en visitant il y a quelques années la maison Feuillette construite à Montargis par l’ingénieur Emile Montargis en 1920, la plus ancienne construction individuelle en paille d’Europe. Pour ces deux collèges la majorité des matériaux ont été produits localement, avec des ballots de paille mais aussi du chanvre et du lin, tout venant de production agricole régionale. Même si le chantier a coûté cher (42 millions d’euros !), beaucoup d’avantages économiques sont attendus comme des gains importants notamment sur le chauffage et rapidement. De plus le développement de cette filière pourrait bien offrir de nouveaux débouchés économiques aux agriculteurs locaux. Enfin une dimension pédagogique n’est pas négligeable car dans ces établissements il est prévu que les enseignants se servent de cette nouvelle construction pour sensibiliser les élèves aux enjeux climatiques. Dans le projet tout a été prévu en mode économie d’énergie : l’eau de pluie est récupérée pour les usages communs et 1000 mètres carrés de panneaux photovoltaïques ont été posés sur les toits, ce qui permettra de servir toute la consommation d’électricité des collèges, alors que le surplus sera revendu. Espérons que le développement de la filière fera baisser les prix des constructions dans l’avenir… mais c’est déjà un bel exemple de la transition écologique 🙂

Sommet digital sur le jeûne

•••

Tout, vous saurez tout sur le jeûne ! Le 1er Sommet digital du Jeûne et de la Détox a lieu du 27 septembre au 3 octobre 2021 et c’est gratuit ! Au programme : 21 conférences en ligne tenues par des médecins, des oncologues et des naturopathes ainsi que 3 ateliers en alimentation vivante. Organisé par Jean-Pascal David naturopathe et directeur de La Maison du Jeûne à Saint-Cannat – il a accompagné plus de 4000 personnes dans l’aventure du Jeûne – ce sommet qui est une première est très attendu tant du grand public que des professionnels. En effet les bienfaits du jeûne ne sont plus à prouver… laissez vos intestins au repos et c’est tout l’organisme qui en profite pour se régénérer. Aujourd’hui le jeune est très « tendance » et il suscite énormément de questions… de plus en plus de personnes souhaitent jeûner et s’informer sur le jeûne mais encore faut-il avoir les bonnes informations ! Lors du sommet plusieurs thèmes seront abordés comme les bénéfices du jeûne, la physiologie, les différents types de jeûne, le régime cétogène, la préparation et la reprise alimentaire, l’accompagnement émotionnel, le jeûne et les différentes maladies chroniques… bref tous les aspects du jeûne seront abordés. A ne pas manquer 🙂

www.lesommetdujeune.com
www.lamaisondujeune.com

Faire pousser dans le désert avec Groasis

•••

Faire pousser des arbres quand ça veut pas c’est possible ? Oui dorénavant grâce à Groasis. Cette entreprise a été créée par le néerlandais Pieter Hoff décédé aujourd’hui mais reprise par son fils heureusement ! Après avoir travaillé pendant des années sur l’invention d’une solution pour planter des arbres et des cultures partout, y compris là où nous manquons cruellement d’eau… Deux solutions ont été mises au point, l’une pour les arbres, l’autre pour les cultures (Waterboxx et Growboxx). Dans les deux cas les jeunes pousses sont placées au centre d’un incubateur de la taille d’un seau qui est rempli d’une dizaine de litres d’eau. Un couvercle recouvre le tout pour ne laisser dépasser que la plante d’un côté et les racines de l’autre. Les cocons sont conçus pour apporter pendant un an à l’arbuste l’eau nécessaire pour que les racines atteignent trois mètres de profondeur et puissent alors puiser l’eau qu’elles vont y trouver. En plus du premier apport d’eau lors de l’installation, le cocon récolte l’eau de pluie ou celle de la condensation et l’empêche de s’évaporer. Egalement les cocons libèrent des minéraux pour favoriser la croissance des cultures et sont biodégradables au bout d’un an. L’installation du processus est beaucoup moins chère que l’irrigation au goutte-à-goutte et permet une large économie d’eau. Le principe a été testé et confirmé en zone aride en Espagne et ça marche !! Alors y’a plus qu’à… 😉

groasis.com/fr

Voyager en voilier avec Sailcoop

•••

Pour tous ceux qui ne veulent plus prendre l’avion mais qui aimeraient bien continuer à voyager de temps en temps… Sailcoop a la solution !! Sailcoop est une coopérative qui a pour ambition de relancer les voyages en voilier mêlant en même temps slow life et protection de l’environnement. Imaginé par Maxime de Rostolan, Maxime Blondeau et Arthur Le Vaillant, le projet souhaite remplacer les avions et ferries hyper polluants en développant un vaste réseau de transports à la voile en France et dans le reste du monde. On est tous pris dans ce dilemme : arrêter de voyager (c’est un peu triste) ou polluer la planète (ce n’est plus possible!) et Maxime de Rostolan, le fondateur de Fermes d’Avenir et de Bluebees entre autres, connaît bien ce problème car il ne prend plus l’avion mais sa femme est brésilienne et il doit alors renoncer depuis des années à voir sa famille au Brésil. Ainsi il s’est associé à Maxime Blondeau le président du Printemps écologique et au navigateur Arthur Le Vaillant pour mettre en place ce magnifique projet de voyage en voiliers. Il s’agit aussi de rompre avec l’ancien monde de la vitesse et des voyages abusifs, du tourisme de masse qui ne respecte ni les paysages, ni leurs habitants. Le principe fonctionnera de trois façons différentes : un genre de BlaBlaCar des mers pour mettre en relation navigateurs et voyageurs (à prix réduits), des lignes régulières vers des destinations proches comme la Corse ou l’Angleterre en proposant à la location des voiliers de particuliers, enfin pour les destinations plus lointaines comme les Etats-Unis ou le Brésil, Sailcoop aimerait organiser des voyages en flottille, c’est-à-dire avec plusieurs dizaines de bateaux qui naviguent ensemble. Le projet sera bientôt officiellement présenté à Marseille alors bon vent à tous les écolos 🙂

Recovélo, le vélo de seconde vie

•••

Filiale française de Cheapassbikes aux Pays-Bas, Recovélo récupère des modèles de vélo en fin de vie et abandonnés chez nos voisins néerlandais puis les confie à des jeunes éloignés de l’emploi qui ont été formés pour leur donner une seconde jeunesse. Les vélos reconditionnés sont ensuite remis en circulation à petits prix en France : l’acheteur choisit son modèle sur le site de Recovélo et il est livré à Paris ou en banlieue rapidement. Il y a beaucoup d’avantages autant écologiques qu’économiques à ce reconditionnement de vélos qui sont beaucoup moins chers que les neufs mais peuvent encore servir une fois réparés, ainsi on trouve des vélos « comme neufs » en dessous des 100 euros. Voilà une économie circulaire et durable car aucun matériau n’est gaspillé dans le processus. Il s’agit aussi de diminuer la production de vélos (plus de 10 millions par an en Europe) et surtout de participer à la démocratisation et la vulgarisation de ce moyen de transport en France au fort impact écologique car hélas en nombre d’utilisateurs nous sommes très loin derrière la Hollande ! Objectif de Recovélo : d’ici 2023 : donner une deuxième vie à 100 000 vélos par an 

www.reco-velo.fr

Des éléphants quittent leur zoo

•••

Quelle bonne nouvelle !! Un troupeau d’éléphants va quitter un parc animalier : le Howletts Wild Animal Park dans le Kent, au sud de l’Angleterre pour être ramenés en avion chez eux, au Kenya, où ils seront réintroduits dans la nature. Une opération présentée comme une première mondiale par la Fondation Aspinall qui l’organise. Il y aura treize éléphants en tout ainsi transportés à 7 000 kilomètres de là, et on se réjouit de voir le troupeau maintenu ensemble car les éléphants sont très attachés à leur famille. La Fondation souhaite transporter le troupeau de pachydermes – qui représente un pois d’environ 25 tonnes et dont le plus jeune membre, Nguvu, est né en mars 2020 – en avion, un Boeing 747 déjà surnommé « Dumbo Jet » ! Bien sûr cela va permettre aux éléphants de vivre mieux et plus longtemps, car la vie en captivité provoque stress et dépression chez les animaux… Ils souffrent également de problèmes physiques dus à une vie dans l’immobilité qui n’est absolument pas appropriée à l’espèce ! L’association explique qu’elle va poursuivre son action ensuite sur place en travaillant avec des équipes de lutte contre le braconnage pour suivre et aider ce troupeau à sa réintégration car le ré-ensauvagement de mammifères n’ayant jamais vécu autrement que dans un zoo n’est jamais très simple… Ceci dit ce n’est pas la première fois que cette association caritative réintroduit en habitat libre et naturel des animaux nés en prison : ils ont déjà œuvré pour des gorilles, des rhinocéros ou des bisons, et avec beaucoup de succès. On dit merci et bravo et que ça continue jusqu’à ne plus avoir d’animaux emprisonnés 🙂 

Vendre ses livres via La Bourse aux Livres

•••

Vendre ses livres n’a jamais été aussi simple qu’avec l’application La Bourse aux Livres ! A ce jour La Bourse aux Livres dépasse les 260 000 livres d’occasion vendus en ligne, ce qui fait près de 700 tonnes de CO2 économisés… C’est économique (les livres sont vendus en moyenne 50 % moins cher que les neufs), écologique bien évidemment, et cela encourage à la lecture… Un genre de « Vinted » mais du livre, l’application dédiée à la revente des vêtements qui fait un véritable « tabac » ! L’appli a été créée par trois étudiants lillois en janvier 2020. L’idée est de simplifier au maximum l’acte de vente : pas besoin de prendre des photos, de rédiger des annonces, de gérer les problèmes de SAV, ou même de fixer les prix, il suffit de scanner les livres sur l’appli pour avoir immédiatement une estimation des tarifs, puis de déposer les bouquins emballés dans un carton en point relais ou en magasin FNAC partenaire, les frais de port sont à la charge de la Bourse aux Livres qui s’occupe ensuite absolument de tout. Encore une jolie trouvaille dans le monde de l’occasion et du recyclage 😉

www.labourseauxlivres.fr

Cittaslow, la ville en mode vert

•••

L’écologie rime avec la slow vie ! Après la slow life, la slow food, voici la slow city… Le mot Cittaslow vient de l’italien « citta » (cité) et de l’anglais slow (lent.e). Né en 1999 en Italie, ce mouvement prêche pour un rythme de vie plus lent en ville. Il s’agit d’un réseau international des villes du bien vivre, une communauté de villes qui s’engagent à ralentir le rythme de vie de leurs citoyens avec en arrière plan un mouvement d’urbanisme qui s’inscrit dans les mouvements de la décroissance économique et du nouvel urbanisme. Le réseau décerne un label aux communes de moins de 50 000 habitants qui épousent cette philosophie de la lenteur. Plusieurs critères son pris en compte, tous en lien avec le développement durable : contrôle de la pollution sonore, mise en valeur du patrimoine, développement de pistes cyclables, commercialisation de produits locaux… Les Cittaslow boycottent notamment les fast-food pour privilégier une cuisine maison, en circuit court, locale, de saison, bio… Elles doivent bannir les pesticides et OGM de leur agriculture. Ajoutez à tout ça la référence à la lenteur, la réflexion, le temps de vivre, d’échanger, de regarder… Adieu le stress, la vitesse, la surconsommation ou le tout jetable. En France quelques communes sont déjà labellisées comme Segonzac en Charente ou Mirande dans le Gers. Des idées de tourisme en France ou ailleurs pour cet été ?! 😉

cittaslow.fr

OLYMPUS DIGITAL CAMERA