Author archives: Agnès Olive

Les "Dernières nouvelles de Sapiens"

•••

On le croyait lui seul représentant de l’espèce humaine et voilà que l’on découvre que son cousin Néandertal est encore présent dans nos gènes. On le pensait apparu quelque part en Afrique de l’Est il y a 200 000 ans, et voilà qu’il y a quelques mois on détecte sa présence beaucoup plus tôt sur tout le continent africain. On le croyait sorti de son berceau il y a 80 000 ans, et voilà que l’on découvre en Chine des fossiles bien plus anciens… Ces derniers temps l’actualité autour de l’Homo Sapiens a été particulièrement riche ! Dans un livre de 150 pages seulement, la paléoanthropologue Silvana Condemi de l’Université d’Aix-Marseille et le journaliste scientifique François Savatier nous livrent les Dernières nouvelles de Sapiens, cet étrange « animal-humain »… Un ouvrage aussi plaisant à lire pour les néophytes que scientifiquement rigoureux pour les plus avertis qui nous éclaire non seulement sur le primate et le passé de l’être humain mais aussi sur son avenir. On y apprend ainsi que Sapiens ne doit sa survie qu’à son métissage avec les autres espèces humaines (Néandertal ou Dénisoviens) : c’est le mélange des gênes qui a permis de résister au froid et à certaines maladies et aussi d’apprendre des autres cultures à progresser (une analyse à méditer sur notre époque actuelle) !! Et aussi on y comprend que si au début de son histoire Cro-Magnon devait manger de la viande c’est pour développer notamment son cerveau (au repos c’est 20 % de sa consommation énergétique à ce moment-là) mais aujourd’hui ne courant plus après les bisons pour nous nourrir (!!!) nous avons beaucoup moins de besoins énergétiques et notre cerveau est bien assez développé aussi, quand on voit où nous mène l’Intelligence Artificielle… Le soi-disant besoin de protéines animales est dépassé. Ce qui se justifiait pour ces anciens cousins ne trouvent plus aucun sens aujourd’hui et notre survie collective ne peut passer que par un changement de comportement et d’alimentation : si l’espèce humaine veut évoluer normalement il faudra devenir tous végétariens ! Selon les auteurs le processus sera lent mais il se fera car il est logique, conforme à la théorie de l’évolution et inévitable pour notre survie. Alléluia 🙂

Taboulé d'hiver avec La Révolution dans la cuisine

•••

TABOULÉ DE CHOU FLEUR  (et tout bio comme toujours !)

recette de La Révolution dans la cuisine

Pour 4 personnes :
1 petit chou fleur – 1 oignon rouge – 3 oranges – 1 poignée de raisins secs – 6 dattes – 1 poignée de noisettes – 1 poignée de graines de tournesol – 10 brins de persil – 10 brins de coriandre – Le jus d’un demi citron – Huile d’olive – Sel, poivre

* Prélevez toutes les têtes du chou fleur et les rincer (ne jetez pas les parties blanches perdues, il suffit de les cuire dans un peu d’eau et de les mixer avec du jus de cuisson et un peu d’huile d’olive… assaisonnez et vous aurez un beau velouté).
* En procédant par petites quantités, 3 à 4 têtes à la fois, hachez grossièrement le chou fleur dans un bol mixeur par petits coups pour obtenir une semoule grossière. Pas de panique, c’est super facile !!!
*Epluchez et coupez les oranges en petits cubes.
* Dénoyautez et coupez les dattes en petits morceaux… ne mangez pas tout, il faut les garder pour la salade !
* Concassez les noisettes grossièrement avec un gros couteaux sur une planche.
* Eliminez la partie épaisse des tiges de persil et de coriandre et hachez grossièrement le reste au couteau.
* Pressez le jus du citron.
Dans un grand saladier, mélanger ensemble, le jus de citron, de l’huile d’olive, du sel, du poivre. Ajoutez tous les autres ingrédients de la recette, mélangez intimement !

Si vous n’avez pas tous les ingrédients, ce n’est pas bien grave et vous pouvez aussi faire quelques variantes avec pignons, amandes, pistaches, d’autres fruits secs, raisins, cranberries, abricots, d’autres herbes comme la menthe, des épices si vous aimez, cumin, cardamome, raz el henout, et pourquoi pas de la grenade ou un zeste de citron ?

Soyez créatifs… vous pouvez vous exprimer 😉

Le Greenpeace Film Festival est en ligne

•••

On adore ce Festival !! Après une première édition l’année dernière qui a séduit plus de 180 000 spectateurs, le Greenpeace Film Festival revient cette année du 14 au 28 janvier 2019 avec 15 documentaires autour du thème de l’environnement. Les films, 100 % en ligne et gratuits car l’objectif est de sensibiliser le public aux problématiques écologiques et de mettre en avant toutes les solutions positives, sont classés selon différentes thématiques : le climat, l’alimentation, l’agriculture, la surconsommation, la déforestation, mais aussi des sujets moins connus comme l’accaparement des terres ou la « nanciarisation » de la nature et le plus génial c’est que le jury : c’est vous !! A l’issue du Festival, deux Prix seront décernés : le Prix du Public récompensera le film ayant reçu le plus de votes et le Prix Coup de Cœur pour celui qui aura comptabilisé le plus de vues. Ni culpabilisant, ni alarmiste, le Festival s’adresse à toutes celles et tous ceux qui veulent mieux comprendre les enjeux environnementaux en les encourageant à adopter des gestes simples pour la planète et à soutenir des initiatives qui permettront de construire un futur viable. Ainsi chaque documentaire est accompagné de conseils, astuces, chiffres-clés et informations pratique pour ne plus seulement regarder son écran mais pour passer aussi à l’action ! « Face au dé climatique et déclin de la biodiversité, prendre conscience de l’étendue des menaces qui pèsent sur la planète est primordial, explique Laurence Veyne, directrice de la communication de Greenpeace France. Mais il est aussi important de montrer que, partout sur la planète, des solutions concrètes et des initiatives citoyennes sont mises en œuvres. Ce Festival doit contribuer à montrer qu’il n’y a pas de fatalité et qu’on peut encore inverser les choses si tout le monde, des politiques aux acteurs économiques en passant par les citoyens, prend ses responsabilités ». Alors bons films à tous et à vos votes 🙂

www.greenpeacefilmfestival.org

Les EarthPhone : allô la terre ?

•••

Bye-bye les SmartPhone, IPhone, etc, vive le EarthPhone ! Bon, c’est vrai que malgré une allure semblable et un même aspect, l’utilité n’est pas tout à fait la même… Avec votre EarthPhone vous restez en contact non pas avec la terre entière mais avec la nature ! Un EarthPhone est un objet d’art miniature dans une housse en bambou : il est fait de matériaux naturels provenant de votre lieu de naissance, de vos dernières vacances ou de votre endroit préféré. On peut en acheter un déjà tout fait ou se faire le sien : de la terre d’Afrique, du sable d’Australie, du bois des Landes, des écorces de séquoia, des petits cailloux d’Italie, des coquillages de la Mer du Nord… des petits trésors du monde entier, tout ce que vous rapportez de vos voyages et gardez dans des petits sachets, l’artiste Judith Dubois les utilise pour faire ses « téléphones terrestres ». On peut les toucher à l’envi, tout est bien collé et ne bouge plus et se reconnecter quand on veut à la nature, à nos rêves… Ils sont tous uniques, pas une seule personne ne peut avoir le même que vous, ils sont faits sur-mesure, se mettent dans une poche ou dans un sac et peuvent être pris dans la main pour déstresser ou s’évader un instant sur son « écran tactile » ! Exactement de la même taille, poids et du même format que notre téléphone, pas besoin de le recharger, de faire les mises à jour, des sauvegardes, de « liker » ou de regarder combien de « followers » vous suivent… quelle tranquillité, on est libre ! L’artiste en a déjà fabriqué des dizaines pour reposer les yeux et retrouver la paix intérieure. Un objet secret pour une petite méditation improvisée au bureau ou dans le métro avec la main dans le sac… et la version IPad existe aussi pour mettre son EarthPad son bureau et lâcher l’ordinateur de temps en temps. Tout pour se déconnecter de notre vrai téléphone et se reconnecter avec la vraie vie 🙂

Tenir nos bonnes résolutions grâce à mesvoins.fr

•••

Voici 6 astuces pour tenir ses bonnes résolutions de la nouvelle année 2019 grâce au réseau de mes voisins.fr 🙂

Se remettre au sport, consommer plus écolo, faire des économies… nouvelle année rime souvent avec bonnes résolutions ! Les idées ne manquent pas mais il est parfois difficile de les mettre en pratique. Voici 6 astuces pour tenir vos bonnes résolutions grâce à vos voisins et voisines !

1. Reprenez le sport mais pas tout seul

C’est la résolution préférée des Français mais la moins tenue ! Pour tenir bon cette année publiez un petit mot sur la page de votre quartier sur mesvoisins.fr et trouvez un voisin ou une voisine pour vous accompagner courir. Yoga, foot, jogging, tennis… il est tellement plus facile et amusant de se motiver à plusieurs !

2. Faites de nouvelles rencontres

Vous avez envie d’élargir votre cercle amical et de rencontrer de nouvelles personnes autour de chez vous ? Organisez un apéro de quartier avec vos voisins pour fêter la nouvelle année ! Il suffit de publier sur la page de mesvoisins.fr et vous allez faire de belles rencontres !

3. Apprenez quelque chose de nouveau ou reprenez une ancienne passion

Que ce soit pour pratiquer l’anglais, apprendre l’informatique ou reprendre des cours de guitare, postez votre demande sur la site et trouvez un partenaire de tandem ou un professeur sympa… juste à côté de chez vous !

4. Soyez plus écolo et faites des économies

Nos maisons sont remplies d’objets, de meubles, de vêtements dont on se sert peu ou plus. Prêtez vos objets et empruntez ceux de vos voisins ! C’est non seulement bon pour la planète mais aussi pour votre prote feuille ! Trouvez en quelques clics un ou une voisine à qui emprunter une perceuse ou un appareil à raclette pour une soirée. Et si vous avez vraiment besoin d’acheter quelque chose, pensez à acheter d’occasion !

5. Découvrez les bonnes adresses de votre quartier 

L’été, la plage et le soleil sont encore loin, alors en attendant pourquoi ne pas partir à la découverte de votre quartier ? De nombreux voisins ont déjà partagé leurs adresses favorites du quartier sur mes voisins.fr : restaurants, petites boutiques, expositions…

6. Cultivez-vous !

Vous souhaitez aller plus souvent au cinéma, au musée ou lire d’avantage ? Rejoignez les groupes de lecture ou de cinéphiles de votre quartier pour échanger les meilleures recommandations culturelles du moment et rencontrer des personnes qui partagent votre passion. Le plus ? Il existe de nombreux tarifs préférentiels pour les groupes, profitez-en !

www.mesvoisins.fr

« L’âge de la connaissance » d’Idriss Aberkane

•••

Un traité d’écologie positive ? On adore !! Et en plus quand ça vient d’Idriss Aberkane cet écrivain auteur intellectuel économiste conférencier… on aime encore plus ! Dans cet ouvrage l’auteur part du principe que l’ère industrielle a fabriqué deux gros mensonges responsables de la destruction du monde. Le premier c’est que la nature et l’emploi seraient incompatibles : il n’y aurait pas d’emplois dans les campagnes ni dans la nature. Le second c’est que produire et s’épanouir seraient inconciliables. Des idées erronées bien accrochées qu’il falloir démanteler pour pouvoir enfin associer économie et écologie au lieu de les opposer tout le temps (comme le font si bien nos politiques) et créer le monde de demain : un monde durable. Ce qui est bien avec Idriss Aberkane c’est qu’il considère toujours qu’une meilleure connaissance de la nature est la clé de notre avenir, donc la nature c’est en quelque sorte LA solution. « Comme la connerie, notre connaissance est infinie. Tout le contraire de notre système actuel fondé sur les hydrocarbures, dont la source finira inexorablement par se tarir. Ainsi l’économie de la connaissance nous assure un développement durable. Une révolution ! »nous explique-t-il. Selon cet auteur l’économie de la connaissance ne ressemble pas à l’économie, du moins pas à celle, vorace, que le monde développé ces dernières décennies, au contraire elle en défie toutes les lois sa matière première est inépuisable, elle favorise le partage et son pouvoir d’achat dépend de chacun de nous. Elle trouve ainsi des prolongements majeurs grâce au bio-mimétisme : c’est cet œuf d’oiseau qui inspire les satellites, cette peau de requin qui a changé l’industrie aéronautique, ce coquillage qui a bouleversé notre regard sur le cerveau… Bref un enjeu capital pour l’écologie en général, que ce soit pour la gestion des déchets ou la lutte contre la pauvreté, c’est cette économie-là qui peut changer nos vies et sauver la planète ! Bienvenus dans l’ère de la connaissance 🙂

"Lundi Vert" c'est parti !!

•••

« Le geste le plus puissant que l’on puisse faire pour la planète, c’est de devenir végétarien » nous dit notre cher Matthieu Ricard. Oui, mais tout le monde n’est pas prêt… C’est pourquoi nous soutenons tout particulièrement le grand mouvement « Lundi Vert » qui démarre ce lundi 7 janvier 2019 et qui nous semble très pertinent. C’est un appel général à ne plus manger de viande ni de poisson le lundi, tout simplement, et c’est très intelligent car cela s’inscrit parfaitement dans un monde en transition en permettant de faire un geste très important pour la planète à des personnes qui ne sont pas encore prêtes à devenir végétariennes à temps plein… Bien sûr le mouvement est suivi par des végétariens et même des vegans comme Aymeric Caron mais il offre une possibilité d’agir à ceux qui n’ont pas encore passé ce cap… Une façon aussi de se rendre compte que l’on peut se nourrir autrement et tout aussi bien car sur le site les adhérents vont être suivis, accompagnés dans leur engagement par des chercheurs (aides, messages, recettes, etc…). C’est un bel encouragement au changement de comportement alimentaire pour tous les français, et du 100 % gagnant : pour la planète bien sûr, l’élevage représente une des causes principales de déforestation, perte de biodiversité et utilisation massive d’eau ; mais aussi pour la santé des gens car on sait que la consommation de produits carnés augmentent considérablement les risques de cancer, diabète et obésité ; enfin c’est aussi une bonne nouvelle pour le respect des animaux aussi : inutile de revenir sur la cruauté dont nous faisons preuve dans les conditions d’élevage et d’abattage des bêtes. La campagne lancée par les chercheurs Laurent Bègue du CNRS – l’Université de Grenoble et Nicolas Treich de l’INRA Toulouse, reprend le modèle du « Meatless Monday » lancé dans une quarantaine de pays depuis 20 ans en y ajoutant le poisson. En effet aujourd’hui les poissons sauvages sont remplis de micro-plastique et mercure à cause de la pollution des océans et des rivières, et ceux d’élevage d’antibiotiques et autres pesticides : rien de très bon pour notre santé non plus ! Pas moins de 500 personnalités, artistes, scientifiques, sportifs, et intellectuels signataires initiateurs ont lancé l’appel : Juliette BinocheIsabelle AdjaniFrédéric LopezYann-Arthus Bertrand et tant d’autres… Une initiative qui espère séduire 500 000 inscrits dès cette année et on va y arriver ! Sans aucune hésitation c’est LA bonne résolution à prendre pour 2019 🙂

www.lundi-vert.fr

Être écolo sur la toile c'est possible !

•••

Merci à Enercoop PACA pour ces astuces 🙂 Comment faisions-nous sans Internet ? Difficile de se souvenir… Alors, comment limiter notre impact tout en continuant à profiter de la toile ? En France, on recense en 2015 84 % d’internautes dont 68 % qui se connectent tous les jours ! Sur le terrain des utilisateurs d’Internet, la France est dans le peloton de tête Européen, avec la 6èmeplace… devancée de loin par les 96 % d’internautes Suédois !

Le trafic Internet mondial croît de manière exponentielle… Comment apporter notre pierre à l’édifice pour réduire les consommations associées ?

– 1ère astuce

Cette astuce peut paraître logique mais nous n’avons pas toujours le réflexe de prendre une seconde avant d’effectuer notre recherche afin d’être précis dans notre demande. Plus on trouve rapidement la réponse à notre demande, plus nous gagnons du temps certes, mais plus nous réduisons le nombre de requêtes : double bénéfice assuré.

– 2ème astuce

Bien souvent nous voulons aller sur une page que nous avons déjà consulté. Au lieu de repasser par un moteur de recherche, une saisie directe de l’adresse dans la barre d’adresse (barre URL) du navigateur diminue le nombre de recherches et de nouveau un gain de temps. Pour les pages qui sont souvent consultées, il est souhaitable de les ajouter aux favoris. Un petit test avec le Wiki des Économies d’Énergie d’Enercoop ?

– 3ème astuce

Il faut éviter d’avoir plusieurs onglets ouverts en même temps, certes cela peut faciliter le travail mais certaines données se réactualisent. Une page laissée ouverte inutilement, ce sont des consommations électriques supplémentaires. Il est toujours possible de « marquer » ces pages pour les retrouver plus facilement.

– 4ème astuce

Pour les plus à l’aise d’entre nous avec le web, se familiariser avec les flux RSS est une bonne idée. Ces flux permettent de laisser l’actualité venir à nous plutôt que de multiplier les recherches et sont particulièrement appropriés lorsque l’on suit régulièrement une actualité donnée. Un abonnement aux flux RSS des sites que l’on veut suivre se fait en 1 clic.

Enfin, bien sûr, reste à nous interroger sur nos recherches. Sont-elles vraiment utiles ? Sont-elles dédiées à passer le temps lorsque je suis dans les transports en commun au détriment d’un bon bouquin ? Une petite consultation de l’historique de nos navigateurs pourrait nous donner quelques éléments de réponse mais également donner le tournis 😉

Anna Poulin et ses « Happy animals » !

•••

Nous sommes nombreux à rêver d’une planète où les animaux seraient heureux ! Hélas dans notre monde aujourd’hui, ce n’est pas le cas… et la faute à qui ? Ce n’est pas la question ici ! Alors en attendant un monde meilleur, Anna Poulin, artiste complète aux multiples talents, nous raconte de jolies histoires avec des animaux à travers ses œuvres d’art et ça nous fait du bien ! Anna vit à Marseille mais a fait ses études à Paris : designer de formation ESDI (Ecole Supérieure de Design Industriel), elle a évolué pendant quinze ans dans la direction de création principalement sur des projets innovants dans les domaines des jeux, de la mobilité, du multimédia et de la publicité. Parallèlement à cela elle a conçu et réalisé des œuvres plastiques telles que des mosaïques, craies, dessins, modelages et œuvres graphiques… Depuis 2010 elle s’oriente vers la sculpture et les animaux, toute imprégnée qu’elle est encore de son enfance en Vendée où « il y avait des champs colorés de papillons, des crevettes et des crabes qui faisaient leurs vies dans les mares, deux chiens teckels qui faisaient des tas de bêtises »… C’est encore tout cela qui nourrit ses créations d’aujourd’hui : un monde où les animaux vivent leurs vies ! Les bestioles d’Anna sont donc 100 % imaginaires car elles sont nées dans des rêves d’enfants, 100 % libres car elles ne connaissent ni les pesticides ni les barreaux et 100 % intelligentes puisque quand vous en « adoptez » une, vous aidez les autres animaux à être plus heureux en participant au développement des associations qui les défendent (L 214, WWF, 30 Millions d’amis, Animal Code, Four Paws…). Qui veut connaître le rêve de Poulpissimo, découvrir l’histoire de la Pêche à la crevette de deux teckels ou alors voir Lucky Cochon, le Joyeux Eléphanteau et le Panda Sweet Saï Saï ? Nous tous… les amoureux des animaux 🙂

Crédits photos : Baris Mark

www.annapoulin-sculptures.com

L’affaire du siècle : on demande justice climatique !

•••

Le climat c’est notre affaire à tous et du coup ça pourrait bien devenir « l’affaire du siècle » ! Quatre associations françaises – Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France – ont décidé d’assigner l’Etat français en justice devant le Tribunal administratif de Paris pour inaction face aux changements climatiques. Montée des eaux, fonte des glaces, multiplication des évènements météorologiques extrêmes et catastrophiques, extinction des espèces animales et végétales, destruction de la biodiversité… le climat nous concerne tous où que nous soyons sur cette planète et qui que nous soyons ! Les quatre associations de protection de l’environnement et de la solidarité internationale regroupées proposent cette action en justice via une pétition en ligne qui a pour ambition d’obtenir 2 millions de signatures. Le chiffre paraît énorme ? Non pas tant que ça vu qu’au 31 décembre on les frôle ! L’objectif est de faire reconnaître par le juge l’obligation de l’Etat d’agir pour limiter le réchauffement planétaire à 1, 5° C afin de protéger les Français face aux risques induits par les changements climatiques. Les associations ont pris exemple sur trois combats qui ont porté leurs fruits : au Pays-Bas où la justice a donné raison à l’Urgenda et les 886 citoyens qui ont entamé une procédure contre leur Etat et ordonné au gouvernement néerlandais de prendre des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Au Pakistan, où un fils d’agriculteurs a fait valoir les droits de ses parents à préserver leur vie, leur santé et leur accès à l’alimentation. Enfin, en Colombie, 25 jeunes ont fait reconnaître par al Cour Suprême la nécessité d’agir contre la déforestation et pour la protection du climat. Soutenue par des personnalités comme Juliette Binoche, Cyril Dion ou Marion Cotillard, on ne sait pas encore ce que cette action va donner mais ON SIGNE TOUS et on dépasse l’objectif des 2 millions 🙂

www.laffairedusiecle.net