« Transformer de la boue en or » disait le poète Baudelaire… On adore les artistes qui font du beau avec du laid : quel talent il faut !! L’artiste franco-américaine Stephanie Lerner est d’abord une grande voyageuse et c’est comme ça qu’elle a pris conscience de la pollution des océans… Du sud de la France, à la Jamaïque, puis de l’Aquitaine au Sénégal, au Mexique ou sur la côte marocaine, Stephanie aime flâner sur les plages, la Bretagne, l’Ile de Ré, Trouville, Djerba, le Cap Ferret… A Dakar où elle passe son adolescence elle collectionnait les coquillages (plus de 14 000 pièces !), elle adore aussi ramasser le bois flotté… bref elle passe tout son temps au bord de la mer à « chiner »… Et puis un jour elle a réalisé qu’elle trouvait de plus en plus de déchets plastique et de moins en moins de bois flotté ! Lors d’un séjour dans un spot sublime des Cyclades, elle est effarée par le nombre de mégots, filets, cordes, bouteilles, chaussures, gobelets, morceaux de plastique… De retour à Paris elle se met à l’œuvre pour sensibiliser le public et lutter contre les déchets marins et le résultat est superbe ! Elle travaille beaucoup les cordes et filets de pêche (un fléau pour les animaux marins) avec une technique de tissage circulaire incroyable, pour nous offrir des pièces de toute beauté. Ce printemps-été à Marseille elle sensibilise particulièrement les enfants en construisant avec eux « Polo le Poulpe » la mascotte de Planete Biodiv, le grand salon sur la biodiversité qui aura lieu au Parc Chanot le 3 novembre. « Je construis Polo à partir de déchets plastique collectés sur les plages, provenant des maisons et des écoles des enfants ainsi que du centre commercial où nous avons un atelier (les Terrasses du Port, NDLR). Il y a Polo – fait de bouteilles en plastique, de papier bulle, d’un vieux parasol, de filets de mytiliculture et de 288 ventouses – mais nous construisons aussi le récif sur lequel Polo vivra avec du corail, des éponges, des roches et beaucoup d’autres animaux ! Nous fabriquons également une grande base en bouteilles pour poser le récif, Polo et ses amis. Avant de quitter l’atelier, les enfants écrivent un petit message faisant un vœu pour les océans. Dévoilement en septembre »… Stéphanie, citoyenne du monde, se dit optimiste. Nous aussi, quand on voit sa belle énergie communicative, on est très optimiste 🙂

ça vous a plu ? Partagez !