Voilà un principe qu’on adore parce que c’est social, solidaire et écolo ! Faire faire une retouche, appeler un plombier, réserver un massage, trouver une aide ménagère, changer son passeport, faire garder son chien, organiser une sortie ou des vacances… la liste est longue de tous les services dont on a besoin les uns et les autres, faute de temps ! Une conciergerie ouverte à tous dans les grandes villes pour faciliter la vie des gens, c’est le point de départ, mais « Lulu dans ma rue » c’est beaucoup plus que ça… D’abord il s’agit de remettre de l’humain au centre de notre quotidien et c’est surtout cela dont on a besoin en vérité dans nos sociétés pilotées par le marketing, la productivité et le digital. Mais où sont les Hommes ?!! Avec Lulu on s’arrête au kiosque (on peut aussi téléphoner ou les contacter via le web), on rencontre son concierge de quartier et c’est parti ! Rien de tel pour tisser du lien social, de la solidarité et lutter contre l’isolement urbain : notre concierge va faire le lien entre les demandes et les offres, c’est-à-dire ce que les gens – uniquement des gens de confiance ça va de soi ; qui peuvent vendre, offrir, donner, prêter… et c’est là où ça devient en plus complètement écolo : les « lulus » ce sont les voisins qui vont aider, échanger, louer… et tout cela participe à limiter notre consommation, ou plutôt surconsommation, et à soulager la planète. Vous avez besoin d’une scie sauteuse pour bricoler, d’un appareil à raclette pour une soirée, d’un outil de jardinage ? Ne l’achetez pas !! Allez demander tout ça à votre concierge préféré, le plus près de chez vous. La première conciergerie de quartier a ouvert à Paris en 2015, et aujourd’hui on compte pas moins de sept kiosques dans la capitale. On attend nos lulus marseillais 🙂

ça vous a plu ? Partagez !