« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité »… La célèbre phrase d’Antoine de Saint-Exupéry est leur devise ! Emilie Aubert et Gaëlle Brunerie, toutes les deux forment un des équipages du rallye Aïcha des Gazelles qui depuis 20 ans se déroule au cœur du désert marocain. Il a pour particularité d’être un rallye 100 % féminin, basé sur la navigation à l’ancienne c’est-à-dire à l’aide d’une boussole, d’une carte et d’une règle… et c’est aussi le premier rallye à s’inscrire dans une démarche environnementale. Tout ce qui est utilisé sur le rallye est recyclé : on doit laisser zéro trace, à part peut-être celles des roues dans le sable mais le vent se chargera très vite de les effacer ! La nouveauté pour nos deux aventurières, c’est d’avoir créé la première catégorie 100 % électrique dans le monde du rallye-raid car elles sont très impliquées dans la protection de l’environnement et ont voulu rajouter des valeurs de développement durable dans cette aventure. C’est un sacré défi puisqu’en plus de maîtriser l’orientation, il faut avoir des aptitudes à l’éco-conduite et une rigoureuse gestion de l’autonomie de leur véhicule sur chaque étape… Départ prévu aujourd’hui 15 mars pour une arrivée le 31 ! Les 160 équipages féminins doivent tous les jours franchir des balises en ayant parcouru le moins de kilomètres possible, donc pas forcément en étant mes plus rapides : « Quand on chemine on rencontre d’autres équipages ensablés on peut les aider, c’est un peu l’anti-Dakar ce rallye » s’amuse Emilie ! On va suivre de près l’équipage 507 dans la catégorie E-Gazelle car en plus nos deux super pilotes courent pour la bonne cause : apporter leur soutien et médiatiser l’association Fenominots, une association créée par trois infirmières de réanimation pédiatrique à l’hôpital de la Timone à Marseille qui œuvre au quotidien pour réaliser les rêves des enfants malades de toute la région du Sud. Chapeau les filles, c’est tout ce qu’on aime 🙂

ça vous a plu ? Partagez !