La symbiose… ou comment redonner aux hommes un rôle de catalyseur au cœur du vivant ? L’économie symbiotique porte une extraordinaire ambition : celle de proposer une théorie économique radicalement nouvelle capable de faire vivre en harmonie les êtres humains et les écosystèmes ! Portée par l’ingénieure agronome Isabelle Delannoy, la théorie propose une synthèse entre de nombreuses techniques et recherches mises en lumière ces dernières années : permaculture, économie circulaire, économie de la fonctionnalité, du partage, économie sociale et solidaire, monnaies complémentaires… En associant les bénéfices de chacune d’entre elles et en trouvant le principe commun, elle parvient à des résultats époustouflants. Dans de nombreux domaines nous pourrions réduire de plus de 90 % notre utilisation de matière tout en redéveloppant les capacités productives des territoires. Nous pourrions remplacer l’utilisation du métal et de minerais par celle de plantes et éviter ainsi d’envoyer des êtres humains au fond des mines. Nous pourrions créer des cités autonomes en eau, en énergie, en nourriture fraîche, mêlant immeubles-forêts et jardins filtrants, cités numériques et jardins d’hiver, autoroutes à vélo et véhicules auto-construits, agriculture, fab-labs et manufactures locales. L’économie symbiotique s’appuie sur la symbiose entre l’intelligence humaine, la puissance des écosystèmes naturels et la techno-sphère (soit les outils). En trouvant le juste équilibre entre les trois, il est possible de produire non seulement sans épuiser nos ressources, mais en les régénérant. Il s’agit de fédérer toutes les expérimentations de l’économie circulaire avec celles de l’économie sociale et solidaire pour coupler les acticités humaines avec la croissance des écosystèmes et des liens sociaux. « Quelle espèce peut, sur un mètre carré urbain de 100 mètres sur 100, établir des écosystèmes de steppe sur les toits, des zones humides et des jardins à ses pieds, et des habitats entre les deux ? » questionne-t-elle. Réponse : l’humain, porteur d’une nouvelle civilisation, celle de demain 🙂

ça vous a plu ? Partagez !