Pourquoi le chanvre a-t-il aussi mauvaise presse alors que c’est un produit qui pourrait bien sauver la planète ? Peut-être parce qu’on l’associe souvent au cannabis… or s’ils appartiennent à la même famille, ce sont deux plantes différentes ! Et le chanvre est une plante magique au potentiel immense qui pourrait remplacer efficacement un grand nombre de pratiques et de produits industriels polluants. C’est une ressource renouvelable et durable qu’on peut retrouver dans presque tous les domaines de l’économie. Sa culture est totalement écolo car elle ne cause aucun effet négatif sur l’écosystème, peut pousser dans différentes zones climatiques et donc être traitée localement et en plus elle recycle le dioxyde de carbone de l’atmosphère terrestre. Historiquement les hommes se sont beaucoup servis du chanvre mais à un moment donné on a oublié cette plante, pas assez lucrative pour tous ceux qui avaient décidé de s’enrichir avec d’autres produits comme le pétrole par exemple… Il faut dire que si la plante de chanvre ne coûte pas grand chose à produire, elle peut fabriquer jusqu’à 50 000 produits ! Aujourd’hui l’urgence écologique qui nous pousse à envisager des alternatives à notre consommation et donc à notre production nous ramène à elle de façon évidente et d’ailleurs bon nombre d’agriculteurs ou néo-ruraux l’ont compris et se mettent à sa production notamment dans le sud-ouest de la France. On connaît le chanvre pour le textile tout d’abord, et si pendant longtemps la matière était resté réservée à des vêtements peu raffinés, aujourd’hui on fabrique des tissus magnifiques tant dans le prêt-porter que pour le linge de maison, c’est encore plus chic que le lin. Mais aussi, et cela a son importance de nos jours, le chanvre peut être une alternative au plastique pour beaucoup d’objets, d’outils, de cordes, de fils, de pièces utiles… Dans l’industrie du bâtiment : on l’utilise comme matériel de construction, d’isolation, de peinture, c’est aussi un produit d’alimentation humaine et animale, on peut même le transformer en cosmétique et elle a des vertus thérapeutiques reconnues, en médecine douce bien évidemment, en carburant et biocarburant, en énergie et en batteries, pour remplacement du papier… Elle sert aussi beaucoup dans l’agriculture et l’horticulture pour lutter contre les mauvaises herbes, fait du paillage, de la litière, super produit également pour nettoyer, restaurer… bref c’est la plante à tout faire et surtout à donner du travail à des jeunes et un beau travail qui a du sens 🙂

ça vous a plu ? Partagez !