On y va, on y court, et on y reste pour méditer… Du 2 juillet au 23 septembre, les Rencontres d’Arles présentent « Contemplation » une collaboration inédite entre le moine bouddhiste Matthieu Ricard qui est aussi photographe et l’architecte colombien Simon Velez très engagé dans l’écologie. Quarante photographes sont présentées au cœur d’une structure exceptionnelle de 1 000 m2 en bambou, une création monumentale installée au bord du Rhône, dans le quartier de Trinquetaille. Simon Velez, le célèbre architecte spécialiste de l’architecture naturelle avait déjà élaboré une construction similaire de 5 000 m2 avec le photographe Gregory Colbert à Mexico. Pour cette édition 2018 à Arles c’est avec Matthieu Ricard qu’il imagine et conçoit ce pavillon pouvant accueillir 500 visiteurs simultanément, lequel est construit tout en bambou et s’élève comme un lieu de sérénité invitant à la découverte, au recueillement et à la contemplation. Les photographes du moine bouddhiste ont été imprimées sur du papier japonais Awagami, véritable héritage culturel, dont la technique de production remonte à 1 5400 ans. Et ces photographies prises entre 1983 et 2017 sont le témoignage d’une vie entièrement dédiée à la spiritualité et à la vénération de la nature. On y découvre des paysages somptueux et des photos plus spirituelles de prières et de remerciements. Les 40 tirages de 2 mètres sur 1 m 50 occuperont l’ensemble de l’espace et immergeront ans le spectateur dans un univers propice à la réflexion. Du Népal à l’Inde, de l’Argentine au Tibet, du Chili au Bhoutan, la lumière de l’immensité des paysages et de leur plénitude invite le public au recueillement, et aussi sont censées inspirer des valeurs essentielles comme l’altruisme, la bienveillance, la responsabilité à l’égard du vivant… L’intégralité de l’argent récolté par le moine est reversé à l’association Karuna-Shechen qui vient en aide à 300 000 personnes au Tibet, en Inde et au Népal dans les domaines de la santé ou de l’éducation. Namasté 🙂

ça vous a plu ? Partagez !