C’est la première fois de l’histoire de l’humanité que des chamans d’Amazonie transcrivent leur immense savoir médical dans leur langue maternelle et usant de leurs propres mots. Les Matsés, un peuple qui vit dans la forêt Amazonienne entre le Brésil et le Pérou, ont conçu une encyclopédie de 500 pages qui regroupe toutes les connaissances et les savoirs médicinaux d’un peuple ancestral. Écrite et conçue par 5 chamans, l’objectif est de préserver les savoirs ancestraux des communautés amazoniennes. Les Matsés vivent principalement de la chasse et de la culture. Ils ne consomment rien d’industriel. Depuis leur contact avec le monde extérieur, ils ont été victimes de graves maladies qu’ils ne connaissaient pas auparavant, comme une certaine forme de paludisme introduite par les étrangers que leur médecine ne peut guérir.

Ce peuple se voit surtout contraint de subir les effets néfastes des compagnies pétrolières : en 2012 la compagnie pétrolière canadienne Pacific Rubiales a commencé son exploration pétrolière sur les terres habitées par les Matsés et les tribus isolées voisines. Ce projet d’un montant de près de 28 millions d’euros va implanter un réseau de lignes sismiques sur une surface de 700 km2 de forêt et des puits de prospection y seront forés, polluant les sources de trois importantes rivières vitales pour les Matsés. Bien que ce peuple refuse en tout point ces puits de forage, leurs protestations ont été systématiquement ignorées… Pour maintenir leurs savoirs ancestraux, l’association Acaté, qui lutte pour la sauvegarde des peuples indigènes, a aidé 5 chamans à élaborer ce recueil de 500 pages. Afin de préserver leur savoir, cette encyclopédie a été écrite dans leur langue traditionnelle, ce qui en plus permet à ce peuple de protéger leurs informations que de grandes corporations et de nombreux chercheurs ont déjà cherché à voler.

Et la méthodologie développée par les Matsés et l’Association Acaté pourrait être suivie comme un exemple pour d’autres communautés autochtones, afin de préserver leurs savoirs ancestraux.

ça vous a plu ? Partagez !