L’industrie du textile se place au second rang des industries les plus polluantes, juste derrière l’industrie du pétrole… Une forte demande avec plus de 10 milliards de t-shirts confectionnés chaque année et de gros besoins en eau nécessaire à la culture du coton – ajoutés à la pollution des comportements individuels pour le lavage – font de la confection une véritable catastrophe environnementale. Heureusement de nombreuses alternatives se développent un peu partout et c’est le cas de Hopaal qui propose des vêtements en plastique et tissus recyclés. La ligne de t-shirts qui sera bientôt mise sur le marché est fabriquée à 100% sur la base de matériaux recyclés. Grâce à un procédé mécanique nécessitant seulement 40 litres d’eau, Hopaal est capable de transformer des chutes de tissus et des bouteilles en plastique en de tout nouveaux vêtements.

La matière première vient d’Inde, qui selon Hopaal est l’un des seuls pays au monde qui dispose de la technologie nécessaire pour transformer les bouteilles et les chutes de tissus. Les finitions seront réalisées en France, dans un atelier toulousain. D’ailleurs, les deux porteurs du projet, Mathieu Couacault et Clément Malauvé, précisent que l’usine indienne sélectionnée pour effectuer le processus s’alimente en énergie solaire et éolienne pour fonctionner. Hopaal souhaite ainsi valoriser des déchets, réduire les pollutions ayant pour origine le plastique et diminuer drastiquement les dépenses en eau et en énergie. En outre, 10% du prix sera reversé à une association partenaire d’Hopaal et l’entreprise est déjà certifiée quant à son respect des droits sociaux et environnementaux. Elle répond notamment aux normes de la Fair Wear Foundation, de Global Recycled Standard et de Organic Blended. Les travailleurs bénéficient donc d’un meilleur salaire que dans l’industrie du textile là-bas… Et en plus c’est beau !

ça vous a plu ? Partagez !