Selon une nouvelle étude venant de Chicago, l’ADN des pieuvres ne vient pas de ce monde ! Effectivement, leur génome est beaucoup plus complexe que celui d’un humain et contient environ 33 000 gènes codant pour des protéines. Cet ADN « alien » ne ressemble à aucun autre étudié ici sur terre… Les scientifiques pensent que leur évolution remonte à au moins 500 millions d’années, ce qui signifie qu’elles seraient même antérieures à certaines espèces végétales de la Terre. Elles sont tellement polyvalentes qu’elles sont présentes dans tous les coins de l’océan et à n’importe quelles profondeurs. Elles ont une biotechnologie incroyablement avancée sur elles : leur peau change de couleur, leurs yeux sont comme des caméras et leur corps extrêmement flexibles. Elles ont également un très grand système nerveux : leurs cerveaux hautement développés sont considérés comme extrêmement intelligents et elles ont été capables de prouver leurs compétences en résolvant des énigmes très complexes par exemple pour sortir d’un bocal ! Ce nouveau séquençage d’ADN révolutionnaire a pu montrer que la pieuvre ne ressemble à aucune autre créature sur cette planète : une complexité encore jamais observée, plus complexe que le génome humain ! Le rapport scientifique conclut que les pieuvres ont des gènes « étrangers » qui sont à la fois choquants et intrigants pour la communauté des biologistes marins qui y voient là le début de nombreuses découvertes à venir dans les profondeurs des océans…

ça vous a plu ? Partagez !