Pour la première fois, des gorilles rwandais ont été observés en train de détruire des pièges de braconniers. Quelques jours auparavant, un de ces pièges avait tué l’un des leurs… En vérité, les pièges sont destinés aux antilopes et autres espèces pour leur viande mais ils capturent parfois accidentellement des singes qui n’intéressent pas ces chasseurs et les laissent mourir. Les hommes construisent les pièges en attachant une corde à une branche ou à une tige de bambou. En utilisant la corde, ils tirent la branche vers le bas, la tordant. Ils se servent ensuite d’un bâton courbé ou d’une pierre pour maintenir la corde au sol, en gardant la branche sous tension. La corde est camouflée par de la végétation. Quand un animal bouge le bâton ou la pierre, la branche jaillit vers le haut, resserrant la corde autour de la proie.

Les adultes sont alors assez forts pour se dégager mais les jeunes restent souvent prisonniers et meurent, ce fut le cas dernièrement pour le jeune gorille prénommé Ngwino. « Aujourd’hui, notre équipe présente sur le terrain a observé plusieurs jeunes gorilles du groupe Kuryama détruisant des pièges » raconte Veronica Vecellio, la coordinatrice du programme pour les gorilles du Dian Fossey Gorilla Fund au Karisoke Research Center, qui était elle-même dans la réserve lorsque l’évènement a eu lieu. « On a vu deux gorilles de 4 ans Dukore et Rwema, ainsi que Tetero au dos noir, détruire ensemble la branche utilisée pour tenir la corde. Ils ont vu un autre piège à proximité et, aussi rapidement que précédemment, ils ont détruit la seconde branche et tiré la corde sur le sol », poursuit-elle encore.

Une observation inédite pour les plus grands observateurs de gorilles sauvages au monde ! Pour venir à bout de ces pièges, les jeunes gorilles ont agi en collaboration. Rwema a sauté sur la branche pliée et l’a cassée, pendant que Dukore a libéré le nœud. Des gorilles plus qu’intelligents… en tout cas au moins aussi ingénieux que les humains qui posent les pièges !

 

ça vous a plu ? Partagez !