Il était une fois au Burkina Faso, Bazoulé un petit village de 1 500 habitant dans la préfecture de Tanghin-Dassouri exactement, province de Kadiogo, à une trentaine de kilomètres de la capitale Ouagadougou. Dans ce petit village était une mare aux crocodiles sacrés… une mare d’environ 200 mètres de diamètre et peu profonde qui abrite une centaine de sauriens. Eh oui on dirait un peu un conte de fées… et ça l’est ! Non seulement les crocodiles ne représentent aucune menace mais les habitants ont même un lien mystique avec les animaux et on peut les caresser, s’asseoir ou s’allonger sur eux sans aucun danger… Selon la légende locale, cette relation surprenante remonte au moins au 15ème siècle. Le village était en proie à une sécheresse agonisante jusqu’à ce que les crocodiles emmènent les femmes dans un étang caché où la population pourrait se désaltérer. Les villageois ont alors organisé une grand fête pour célébrer et remercier les reptiles, une célébration connue sous le nom de « Koom Lakré » qui se tient encore chaque année et au cours de laquelle les habitants du village font des sacrifices et demandent aux animaux d’accorder leurs vœux de santé, de prospérité et de bonne récolte. Un petit autel près de la mare témoigne de ces cérémonies coutumières. Les crocodiles sont considérés comme l’âme des ancêtres et lorsque l’un d’entre eux meurt, il est enterré et reçoit les mêmes funérailles que si c’était un humain. Même les cris des animaux sont interprétés par les anciens comme des annonces qui leur permettront de conjurer le mauvais sort ! Selon une approche plus scientifique, ces crocodiles du Nil, suite à l’assèchement d’une rivière, se sont trouvés piégés dans une mare près d’un village. Et c’est parce que les habitants les ont nourris qu’ils sont devenus plus dociles que des petits toutous… Bon alors on préfère la légende… Le problème est que « la Mare aux crocodiles sacrés » est devenue une attraction nationale et certains y voient aujourd’hui une possibilité d’attirer des touristes par ici et les « sous-sous » qui vont avec… Attention quand même… car les crocodiles sacrés pourraient bien se fâcher 🙂

ça vous a plu ? Partagez !