Béa Johnson, petite française originaire du Vaucluse, est partie aux États-Unis il y a plus de 20 ans et n’est jamais revenue ! Là-bas elle a rencontré son mari avec lequel elle a eu deux enfants et enclenché le rêve américain : grosse maison (280 m2), 4×4, shopping à tout va… Mais au bout de 7 ans, elle commence à ressentir un grand vide et la famille entière se remet en question. Ils décident de déménager à San Francisco en Californie, pays avant-gardiste en matière de protection de l’environnement. Elle se met alors doucement à changer de monde de vie : elle achète de la nourriture bio, supprime les sacs plastiques, utilise des gourdes à la place des bouteilles… Finalement elle se prend au jeu et devient jusque-boutiste ! Elle n’achète plus aucune nourriture avec emballage, fait sa propre cosmétique, tous les vêtements viennent de la fripe, l’ameublement de la recup’… La seule chose qu’elle a acheté de neuf dans toute la maison : c’est un tube de crème solaire !

En 2009 elle lance son blog sur le changement de vie. Une voisine qui travaille pour le New York Times va la faire connaître et depuis elle parcourt le pays de conférences en dédicaces ! Aujourd’hui elle est considérée aux USA comme une icône de l’écologie : la « frenchy » écolo, qui n’a rien d’une baba cool « hippie et Granola » selon l’expression américaine, est la preuve vivante qu’on peut vivre en famille, normalement, en produisant « zéro déchet ». C’est d’ailleurs le titre de son ouvrage, best-seller traduit en plusieurs langues (aux éditions Les Arènes en français). Dans cet ouvrage elle donne des centaines d’astuces, trouvailles et conseils pratiques pour éviter de produire des déchets tout en s’amusant ! Et elle a réalisé 40 % d’économie dans son budget en réduisant ses déchets à moins de 1 litre par an ! Elle affirme qu’en plus ils sont tous les quatre en bien meilleure santé et beaucoup heureux qu’avant ! On la croit.

ça vous a plu ? Partagez !