Un entrepreneur français, Rémy Lucas, a mis au point un bioplastique innovant fabriqué à partir d’algues brunes. Il y a longtemps qu’on en rêvait… un ingénieur breton l’a fait ! Du plastique 100 % biodégradable et compostable, et la recette de fabrication n’utilise ni pesticide, ni engrais et très peu d’eau. Même plus : la vitesse de décomposition de cette matière est fulgurante : quelques heures seulement (contre 500 ans pour un plastique classique) ! L’usine d’Algopack créée par Rémy Lucas en 2010 est basée à Saint-Malo. Elle reçoit chaque semaine une tonne d’algues brunes qui deviendront des panneaux signalétiques, des jouets, ou encore des clefs USB ou des tablettes tactiles. La matière première est produite par des algoculteurs qui récoltent les algues en mer après les avoir fertilisées en écloserie. Les algues arrivent dans l’entrepôt et en ressortent sous forme de micro-billes de matière rigide, conditionnées dans des sacs de 500 kilos. La méthode de fabrication reste secrète : « Algopack a été victime d’espionnage industriel, explique l’ingénieur, nous sommes dans un secteur ultra-concurrentiel, aux enjeux économiques colossaux, alors qu’une start-up comme la nôtre prenne autant d’avance, cela aiguise forcément les appétits »… Soucieuse de son impact environnemental et de la mise en valeur des ressources régionales, l’entreprise réalise culture, récolte et transformation des algues dans un rayon de 250 km. Une nouvelle industrie à suivre de près ! Et de nombreux nouveaux produits arrivent cette année 2016 sur le marché.

algues 6

ça vous a plu ? Partagez !