Et c’est grâce à deux fillettes : Isabel et Melati Wijsen, deux sœurs balinaises prêtent à tout pour sauver leur île ! On connaît Bali pour ses plages paradisiaques, hôtels somptueux, beauté magnétique des massifs et des rizières… la petite île de l’archipel indonésien regorge de charme et attire des touristes du monde entier. Mais derrière ce beau tableau, il y a hélas aussi des zones d’ombres… Ainsi le gros fléau de Bali, c’est le sac plastique. Les sacs plastiques sont partout : sur les plages, les rizières, les routes, et dans la mer qui est leur destination finale. S’appuyant sur ce constat très inquiétant et voyant que les pouvoirs publics n’agissaient pas, les deux jeunes filles issues de la Green School (une école alternative à Bali dont nous avons déjà parlé dans une Info Planète : « Des maisons en bambou à Bali »), sont devenues des activistes aussi tenaces qu’efficaces. Au commencement de leur projet pour assainir l’île et stopper la distribution de sac plastique, elles ont dû entamer une grève de la faim qui a duré deux jours. Deux jours pour interpeller le gouverneur qui, compte tenu de leur âge, leur a accordé toute son attention. La première bataille, attirer le regard des pouvoirs publics, était gagnée. Dans la foulée, l’association « Bye Bye Plastic Bags » a été créée. Depuis, le gouverneur de Bali s’est engagé à stopper progressivement l’utilisation de sacs plastiques, jusqu’à son interdiction totale en 2018. Petits bouts de femmes mais grandes activistes et déjà de vraies militantes : elles se déplacent dans les écoles, sensibilisent avec humour et dynamisent les autres enfants. Elles organisent des marches de récoltes sur les plages balinaises et c’est là que les enfants réalisent l’ampleur des dégâts… Après les écoles, les sœurs s’attaquent aux enseignes, aux magasins, aux hôtels, tous les commerces acteurs du tourisme massif de Bali. Car ce sont eux aussi les responsables de l’invasion du plastique. Ainsi, ceux qui souhaitent s’allier à la cause Bye Bye Plastic Bags peuvent coller une vignette à l’entrée de leur commerce « Zone sans sac plastique ». Bravo les enfants !

ça vous a plu ? Partagez !